Lundi 6 août 2018 à 21h30

Charles PASI




C'est l'histoire d'un harmoniciste devenu harmoniste. Entendez: un habile joueur d'harmonica qui a choisi d'exceller dans l'harmonie. Avec sa gueule d’ange et sa voix en or, ce jeune franco italien a déjà de nombreux succès à son actif.

En 2017, Charles Pasi a sorti son quatrième album Bricks chez Blue Note. On écoute et d'emblée, on est conquis. Délicat, intimiste,   Pasi déploie son univers qu'on pourrait qualifier de nostalgique, bien qu'il s'en défende. «Ma musique est le testament d'une certaine gaieté», insiste-t-il pourtant.

C'est un subtil mélange de douceur et de mélancolie, de lucidité et de dualité, une façon de donner beaucoup dans la simplicité.

Blues, soul, pop, d'entrée on ne sait pas, on ne sait plus et on comprend que les étiquettes n'ont ici aucune importance. Il cite d'ailleurs en souriant Duke Ellington: «Il n'y a que deux styles de musiques: la bonne musique et la mauvaise musique».

Comme il a raison.Charles Pasi possède cette chose rare en cette époque troublée : un regard sans jugement. Une poésie à l'équilibre fragile, qui raconte ce monde à la fois beau et effrayant, immense et minuscule, passé et futur, adorable et à brûler. A découvrir d’urgence.